Distanciation : développons la connexion humaine pour sortir de la crise

Distanciation : développons la connexion humaine pour sortir de la crise

Suite aux annonces de confinement, les entreprises essaient à tout prix de maintenir la connexion, surtout au sens numérique du terme. Cependant, il y a une autre connexion, qui souffre des coupes budgétaires en temps de crise : la connexion humaine. Je vous propose dans cet article de comprendre comment cette connexion humaine est mise en péril par la distanciation et comment y répondre pour le dépasser et sortir de cette crise, plus soudés.

 

De la distanciation sociale à la distanciation physique

Vous vous souvenez ? Au début du premier confinement, on parlait de « distanciation sociale » à respecter entre nous pour nous protéger. Loin d’être le remède, il s’est avéré que le terme « distanciation sociale » est devenu l’un des maux de notre société : nous nous tenons à distance les uns des autres pour nous protéger. Le rapport à l’autre est perçu comme un danger potentiel, il est donc préférable que je m’éloigne.

Nous nous sommes mis à donc à préférer parler de « distanciation physique » pour ne pas inclure tous les types de relations mais seulement celles qui impliquent le contact corporel. Ainsi employer le terme « distanciation physique » à la place de « distanciation sociale » serait un moyen de ne pas trop déshumaniser la distanciation requise pour se protéger.

Cependant, ne plus parler de « distanciation sociale » n’est pas suffisant pour rendre les rapports plus humains. En faire un tabou nous éloigne du problème de fond car oui, la crise sanitaire a provoqué de la distanciation sociale, en dissipant les événements, les occasions de se réunir en famille, en amis, autour de la machine au café au bureau, quand les restaurants, les théâtres, les cinémas, les musées ferment.

Plutôt que de supprimer « distanciation sociale » de notre vocabulaire, nous devrions le mettre comme un des dangers contre lesquels il faut lutter. Ça pourrait ressembler à « Maintenir la distanciation physique. Diminuer la distanciation sociale. »

Dans une ambiance morose pleine de consignes négatives, nous avons besoin également de consignes positives pour recréer du lien entre nous et nous encourager à développer les rapports humains : inciter au contact non physique est plus que nécessaire aujourd’hui pour lutter contre la distanciation sociale.

La distanciation théâtrale : une distanciation qui crée du lien et développe l’esprit critique

Que pouvons-nous faire pour en sortir renforcés ?

La première chose est que nous pouvons ouvrir un espace de dialogue pour communiquer et échanger nos expériences, ressentis, confronter nos visions. C’est ce que nous propose de faire sous une forme originale la distanciation théâtrale.

Qu’est-ce que la distanciation théâtrale ? C’est une distanciation qui nous rapproche. Le concept a été inventé par Bertolt Brecht, dramaturge et grand homme de théâtre allemand du XXème siècle. Il désigne la rupture avec le mode narratif « classique » qui fait du spectateur le simple témoin/voyeur invisible d’une scène. La distanciation permet de casser ce qu’on appelle le « 4ème mur » pour ouvrir le dialogue direct entre spectateurs et acteurs. Le spectateur n’est plus immergé dans une histoire continue sans donner son avis, il a un rôle à jouer. 

La distanciation s’affranchit des codes réalistes : le but n’est pas de reproduire le plus fidèlement une situation mais de changer l’angle habituel de perception pour développer la conscience critique du spectateur et l’amener à réfléchir. La distanciation brechtienne est un projet politique. Elle ne vise pas seulement à distraire mais aussi à faire réfléchir, prendre conscience, repenser et réinterroger nos actions.

La distanciation théâtrale permet donc une prise de recul que nous n’avons pas dans notre vie de tous les jours, « la tête dans le guidon ». Elle permet de vaincre la peur en dédramatisant certains comportements ridicules que nous avons développés suite à cette crise et nous offre la possibilité d’en parler ensemble et d’en rire. La distanciation théâtrale rassemble car elle nous permet de voir que notre vision est partagée ou non, elle est source de débats.

La distanciation théâtrale : une distanciation qui crée du lien et développe l’esprit critique

Casser le 4ème mur, c’est-à-dire se parler, dialoguer, nous pouvons le faire à 2 mètres de distance mais aussi par visio-conférence en jouant à distance des saynètes qui représentent des situations vécues par les salariés pendant ces temps difficiles. En voyant les comédien.ne.s jouer des situations qu’ils reconnaissent, les participants dans le public s’interrogent sur ce qu’ils auraient fait à leur place et peuvent ainsi faire le bilan de leur pratique. Ils peuvent ensuite essayer de résoudre les problématiques évoquées en intervenant en visio, et en rejouant avec le comédien puis en discutant ensemble avec les autres personnes participant à la formation.

Aujourd’hui la distanciation théâtrale apparaît comme un outil pour combler le vide humain provoqué par les distanciations physique et sociale que nous vivons en temps d’épidémie. Le théâtre est une solution qui permet d’animer originalement des séminaires de fin d’année, des restitutions, des bilans ou des campagnes de sensibilisation. En recréant du dialogue par le jeu, elle remet l’humain au centre de la connexion à distance et la connexion (non numérique) au centre de nos vies.

Jean-Baptiste Sintès

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !

Promis, pas de spam. Juste nos actualités et événements, 
une fois de temps en temps !

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !

Promis, pas de spam. Juste nos actualités et événements, une fois de temps en temps !